L'idée me trottait dans l'esprit depuis plusieurs mois, écrire. Je n'ai jamais véritablement pris la plume, si ce n'est dans un cadre conventionnel et/ou professionnel, de part mes études ou encore mes expériences diverses et variées. Il est vrai que j'avais démarré avec un style beaucoup plus "technique" et sobre sur le pendant de ce "blogue".  Cependant, il s'agit d'un moyen d'expression beaucoup plus limité et beaucoup plus normé. Les attentes ne sont pas les mêmes non plus. Cela correspond aussi avec un moment où je me suis remis à bouquiner, plus de temps peut-être ? non, simplement l'envie de prendre à nouveau le temps de se poser au calme et de lire quelques pages dans la journée, (en fin de journée généralement).

Je me suis également remis en selle car, cela tient souvent à cela, j'ai trouvé l'inspiration, ou plutôt comment dirais-je ... ? J'ai toujours fonctionné ainsi, il me faut trouver la ligne à suivre, un bouquin va déclencher chez moi une sorte de frénésie passionnelle, où débordé, je ne vais plus savoir par quel bouquin attaquer cette voracité soudaine. Enfant, cela pouvait concerner tout types d'écrits, la bande-dessinée, le roman jeunesse (Bennett, les compagnons de la Croix-Rousse, le club des cinq etc...), en passant par la poésie, le dictionnaire était même mon fidèle ami lorsque j'en manquai, et surtout tous types de livres d'Histoire (manuels d'école ou de collège, oeuvres éducatives en tout genre etc...)

Ce n'est qu'il y a peu de temps finalement que j'ai réellement pris conscience de cette façon de fonctionner, assez spécifique je pense, où depuis des années les choses démarraient par une lecture au hasard, hier c'était un livre croisé au détour d'un regard en bibliothèque en librairie, une lecture à